Actualites  Archives
 Inscription | Plan du site | 6  visiteurs actifs  
  
     A la Une
  Actualités
  Dossiers
  Coin Technique
  Agenda des salons
  Annonces Web
  Référencement

     Diagnostic
  Popularité Site Web
  Positionnement Moteur
  WebPage Alerte
  Positionnement Google

     Archives
  Sélection
  Expérience qui parle
  Internet quotidien
  Tous les dossiers

     Services
  Hébergement
  Communiqués de Presse
  Contenu éditorial
  Webmastering

     Contact
  Nous contacter
  La protection des données personnelles

     Technique
  Merise

     Login
   
    
Inscription

Mot de passe oublié?

   Sondage
Pour vous, l'affiliation est ?
15%morte et enterrée
11%revenue sur le devant de la scène
20%en train de se rationnaliser
31%une vaste escroquerie
24%un moyen de gagner de l'argent

 Dossiers


Un savoir-faire stratégique
Rapidité, fiabilité, souplesse : les trois grands avantages du référencement payant. D'après Raphaël Fleuri, du Referenceur.com, les solutions proposées sont extrêmement efficaces. Explications.

 
  • Payer…mais pourquoi ?
  • Des règles draconiennes, à respecter absolument
  • " Position squatting " : le nouveau fléau des marques
  • " C'est un vrai succès, autant pour les offres des annuaires que des moteurs. Nous enregistrons environ 80% de renouvellement des campagnes ". Complémentaires d'un référencement gratuit, les offres payantes donnent d'excellents résultats si on les utilise finement.

    Une décision stratégique.
    Techniquement, une fois le site préparé – pour éviter les refus des outils de recherche -, le spécialiste met en place une stratégie de référencement. Il jongle avec les différentes offres et choisit la plus adaptée.
    Chez le Referenceur.com une des techniques les plus efficaces jouent sur la complémentarité des offres. Raphaël Fleuri explique : « Un site peut se contenter d'un référencement classique sur les mots-clés où il est très réactif.
    Par contre, il ne doit pas hésiter à user du positionnement publicitaire – les Adwords de chez Google par exemple – sur des mots-clés où il remonte moins bien, peut-être plus précis ».

    " Une société immobilière de Rennes nous a ainsi récemment confié son référencement. Nous lui avons proposé un référencement classique sur des mots-clés généraux comme " Immobilier " et " Rennes ". Nous avons ensuite complété cette offre par les Adwords de Google sur des mots plus précis comme « location appartement Rennes »... Nous pouvons aussi nous permettre d'acheter des phrases entières. Et le rendement est impressionnant.

    Un vrai budget de media planning En règle générale, le taux de clic oscille entre 5 et 6%, contre 0,25% pour une bannière publicitaire classique. En plus, la campagne est forcément ciblée, il n'y a plus d'évaporation d'audience. Par contre, cette efficacité, du jamais vu dans un programme de " marketing web ", passe obligatoirement par une excellente connaissance de l'ensemble des offres et de leurs évolutions.

    En savoir plus Referenceur.com

     Imprimer Donner votre avis

    A voir également

    " Position squatting " : le nouveau fléau des marques
    Des règles draconiennes, à respecter absolument
    Payer…mais pourquoi ?

    Les réactions


    Pas d'accord
    par [03.07.2002 12:56 - Ed]
    Je ne pense pas que l'on puisse comparer les annuaires pro et les moteurs de recherche.

    Le principe qui animait internet à ses débuts était bel et bien le partage gratuit.
    L'idée que les ressources culturelles les plus interessantes et les plus enrichissantes du net se retrouvent reléguées en 20eme page de google m'attriste.
    L'idée que les premières pages de google soient de plus en plus vouées au consummérisme frénétique m'achève.

    Dans 10 ans, comment pourra-t-on éviter d'acheter un cd des bratisla boys en recherchant des infos sur l'ex union soviétique ?

    Racket de haut de page
    par [02.07.2002 11:20 - GeD]
    Si je suis conscient qu'un service doive se payer je suis contre le racket du haut de page. Je m'explique : la rentée d'un site dans un annuaire a un coût, c'est évident. Que les entreprises concernées cherche à en tirer profit est tout a fait normal, c'est le but réel d'une entreprise.
    Seulement le système plus je paie plus je suis en haut de page est l'ouverture à des enchères qui peuvent monter à des sommes qui pour vous et moi coulerait leur site au fin fond de la dixième page de recherche.
    Donc ce système enverrait au devant du public les seuls qui peuvent payer : les multinationnales.
    (...)
    Par pitié ne donnez pas l'internet à l'argent !

    GeD

    évolution naturelle
    par [02.07.2002 11:16 - berti24]
    Une fois de plus, on a bien mal été habitué sur le net. Avec des moteurs et annuaires gratuits au départ, on supporte mal aujourd'hui le passage au payant...Mais finalement, pour être présent dans un annuaire "papier" professionnel, on n'hésite pas à faire un chèque...N'est-ce pas la même chose ?

     
     

    Sam-Mag - Un site du réseau ACORUS 1996-2007
    © Copyright ACORUS All rights reserved.- Mentions légales

    Ce site respecte la loi Informatique et Libertés. Pour en savoir plus sur la protection des données personnelles, cliquez

     
    Webmaster