Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
Pose sur le marché automobile.
Dossier "Le Directeur" du 25/12 2000 au 07/01 2001 par François Escoffier

es trois principaux marchés mondiaux (l'Amérique du Nord, l'Europe, le Japon, affichent régulièrement des performances bien différentes corrélées à leur environnement macro-économique. Pour sa part, l'industrie automobile européenne a connu une année 1999 exceptionnelle, avec plus de 15 millions de ventes de voitures neuves. Depuis, le paysage automobile mondial a changé, enregistrant une baisse de plus de 1%.

Tendance du marché européen.
Avec les derniers chiffres publiés, nous constatons que l'année 2000 devrait marquer un léger tassement des ventes en Europe. Cependant, cette probable baisse de 1% masque de nombreux contrastes, aussi bien au niveau des marchés locaux qu'au niveau des constructeurs.
De manière globale, les marchés matures européens connaissent une période de renouvellement. Nous constatons en particulier une montée en gamme des voitures sur les marchés français et italiens. Cette information constitue un signe de bonne augure pour les constructeurs, leurs marges étant plus élevées sur ces véhicules. Cette montée en gamme s'accompagne d'une pression sur les prix de vente incitant les constructeurs à suréquiper leurs produits afin de conserver leur compétitivité.

France.
Malgré un bon premier semestre, les ventes en juillet ont affiché un recul qui s'est prolongé durant l'été, se traduisant par un repli de plus de 20% pour l'ensemble du troisième trimestre. Cette mauvaise performance s'explique par le changement de date du nouveau millésime désormais fixé au premier janvier, contre le premier juillet précédemment. Ainsi il est fort probable qu'une partie des achats de véhicules sera reportée au début de l'année prochaine.

L'Allemagne fait baisser toute l'Europe.
L'Allemagne affiche le plus fort recul en termes de ventes, avec près de 10% de baisse sur dix mois. Cette chute s'explique, entre autre, par un marché de l'occasion saturé de véhicules pré-immatriculés. Cette pratique a pesé sur les prix et les volumes de vente de véhicules neufs.

Italie : l'exception européenne.
L'Italie se démarque des autres pays européens. Elle affiche une progression de plus 3%, après une quasi-stagnation sur les trois dernières années. Ce regain d'intérêt est dû, notamment, à la demande de remplacement des véhicules roulant au plomb.

Les marchés américain et japonais.
Aux Etats-Unis, le premier trimestre a connu une progression particulièrement forte. Depuis, le marché a fortement ralenti. La tendance devrait cependant rester positive pour l'ensemble de l'année, contrairement à 2001, où un recul est attendu.
Au Japon, suite à la morosité économique, le marché automobile n'affiche pas une santé éblouissante. Parmi tous les constructeurs japonais, seuls deux restent indépendants : Toyota et Honda. Les autres, suite à leurs déboires, sont plus ou moins passés sous le giron de constructeurs étrangers. Les restructurations drastiques opérées depuis, leur procurent cependant une visibilité améliorée.

Perspectives du marché automobile européen pour 2001.
Une demande encore soutenue de la part des consommateurs, couplée à la croissance du PIB européen, constitue un élément moteur encourageant pour l'année 2001, année qui sera aussi marquée par l'arrivée de nouveaux modèles, par la montée en gamme du parc automobile et par le renouvellement de véhicules hors normes. Le rebond logique du marché allemand, après sa forte chute en 2000, devrait aussi favoriser cette demande.

Les valeurs à surveiller.
Sa stratégie de " global player ", la restructuration et les synergies avec Nissan, apparaissent être des facteurs encourageants pour Renault.
De même, les économies réalisées suite à la reconsidération de son système de plate-formes permettra l'amélioration des marges du leader européen VolksWagen.
Les PER particulièrement modérés de PSA (Peugeot, Citroën), en raison de sa dimension régionale ne semblent pas justifiés. La montée en puissance des nouvelles gammes de véhicules et une capacité de réduction des coûts encore significative devrait permettre d'améliorer les performances de la société.

La concurrence entre constructeurs automobiles ne cesse de s'amplifier. Le ralentissement attendu du secteur pourrait même la mettre en exergue. Seule solution pour les intervenants du secteur, être " global player " ou acteur de niche. Aucune autre solution n'apparaît viable à long terme. La compétition mondial entre constructeurs ne fait que commencer, les marchés émergents, devenant les nouveaux terrains d'affrontement.

Richelieu Finance : François Escoffier,
analyste buy-side
Tél. : 01.42.89.00.00.
www.richelieufinance.fr

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net