Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
  Quels accès Internet en France ?  
par Alexandre HABIAN

ous utilisez tous les jours le numéris ou bien le RTC pour vous connecter à l'internet, mais connaissez-vous les autres modes d'accès disponibles en France ?

LE CÂBLE :

Le câble est la meilleure solution pour surfer rapidement sur Internet sans avoir à payer de communications téléphoniques. Vous ne devrez payer qu'un forfait, qui varie de 100 à 250 francs par mois, à votre cablo-opérateur (France Telecom, Télériviera, Cybercâble) auxquels il faudra rajouter 79 francs par mois pour la location du modem câble (ou 2.500 francs à l'achat). Du point de vue des performances, les débits moyens atteints lors de nos tests sont de 1 Mbits/s en réception et de 25 à 30 kbits/s en émission, pour des débits théoriques de 2 Mbits/s et 64 kbits/s respectivement. Cette technologie devrait être diponible dans un ou deux mois dans la plupart des grandes villes de France. A Paris et dans quelques communes de banlieue, Cybercâble travaille en ce moment même au développement du réseau câblé. L’entreprise compte déja plus de 30.000 abonnés potentiels inscrits sur la liste d'attente ouverte sur son site. Les futurs abonnés devront payer, mensuellement, 169 francs pour l'abonnement et 79 francs pour la location du modem câble (ou 2.690 francs à l'achat), avec un versement initial de 800 francs pour le dépôt de garantie du modem. Pour connaître le planning de déploiement de Cybercâble à Paris : www.cybercable.tm.fr/reseau_paris

L'ADSL :

L'ADSL ou Asymetrical Digital Suscriber Line est le deuxième meilleur moyen de se connecter rapidement à Internet, toujours sans payer de communications téléphoniques, les débits atteints étant sensiblement les mêmes que lors des transferts par câble. Pour pouvoir utiliser cette technologie, basée sur les fils de cuivres classiques, il faut que l’opérateur de télécommunications modifie les équipements au niveau du central téléphonique qui doit être placé, de préférence, à moins de 5 km de l'abonné. En ce moment même, pour 279 francs par mois équipement compris (modem ADSL, configuration), France Telecom expérimente déjà cette technologie dans trois communes du Seine-Saint-Denis (Noisy-Le-Grand, Villiers-Sur-Marne et Gournay-Sur-Marne), ainsi qu’à Rennes, en Bretagne. Les accès ADSL devraient ensuite être commercialisés vers la fin de cette année, sous le nom de « Turbo Wanadoo ».

LES LIGNES SPÉCIALISÉES :

Les lignes spécialisées (LS) sont en fait des lignes louées qui permettent d'atteindre des débits très importants, de l'ordre de 64 kbits/s avec une LS 64K, à 140 Mbits/s avec une E4. Mais le prix très élevé à l'installation (environ 10.000 francs) et à l'utilisation (au minumum 5.000 francs par mois pour une LS 64K) réserve pour l’instant cette technologie aux professionnels.

NUMÉRIS :

Le Numéris, ou Réseau numérique à intégration de services (RNIS), permet d'atteindre des débits de 64 kbits/s sur une ligne téléphonique spécifique, voire même 128 kbits/s en cumulant deux lignes. Pour pouvoir utiliser cette technologie, il faudra cependant s’équiper d’un modem numérique, pour le même prix qu'un modem classique, et d’une nouvelle ligne téléphonique réservée au Numéris.

LE SATELLITE :

Le satellite, actuellement testé par Canal Satellite, permet en théorie un débit maximum de 800 kbits/s. Le problème principal réside dans le fait que seules les informations émises passent par les satellites : la réception doit donc encore passer par un modem classique, ce qui oblige à payer les communications téléphoniques. De plus, les tests actuels empêchent l'utilisation du FTP avec des logiciels comme CuteFTP ou WarFTP, et les débits atteints restent décevants, de 10 à 20 kbits/s en moyenne.

LE MMDS :

Le MMDS ou Microwave multipoint distribution system est un moyen de connexion à Internet très répandu aux Etats-Unis. Cette technologie peu onéreuse, basée sur les hyperfréquences, peut se révéler très utile pour équiper les petites villes qui ne disposent pas des moyens d'investir dans de coûteux équipements câblés. Les débits théoriques sont de 2 Mbits/s, mais le prix du terminal permettant de se connecter, de l’ordre de 20.000 francs, condamne le MMDS à ne pas être commercialisé à grande échelle avant plusieurs années.

LA NORME 56K :

La guerre entre les technologies X2 d'US Robotics et K56Flex de Rockwell est maintenant terminée. En effet, l'ITU-T, le comité consultatif international des télécommunications, vient de reconnaître le nouveau standard des modems 56K qui devient la norme V.90. Il ne vous reste plus qu'à télécharger les mises à jour pour vos modems possédant de la mémoire Flash.

le suite sur › WebFaster

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net