Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
  "Le e-Marché (1ère partie)"
Dossier SAM "Le Directeur" du 2 au 15 octobre 2000

lus d'1 internautes sur 2 surfe sur des sites marchands depuis son domicile. 60% du CA du commerce électronique aux USA est réalisé par des sociétés traditionnelles qui existaient avant l'arrivé du web.
Je vous propose ici de nous intéresser au marché de B2C (Business to consumer), secteur qui suscite beaucoup d'intérêt en terme de marge et peu lorsqu'on s'intéresse à des volumes ; c'est pourquoi les investisseurs préfèrent le marché B2B (Business to Business) et si possible à forte valeur technologique.
J'ai réalisé pour une entreprise traditionnelle une étude de marché et, avec son accord, je vous invite à lire une bribe de l'analyse B2C, adaptée pour SAM-Mag.com

LE B2C

Le marché en France en 99 :

1,3 Milliards de francs (4 prévu en 2000).
Il apparaît évident que ce marché est colossal et qu'il ne peut être qu'intéressant de se placer sur un marché voué à croître avec un tel " trend ". Il ne faut pas croire que ce soit un marché plus facile.
Les besoins en communication sont énormes bien sûr, mais également il faut être très disponible pour son client. Le professionnel veut traiter rapidement, le particulier veut être rassurer, conseiller, informer, …
On appréciera d'ailleurs qu'une réponse à une question sous 4 heures concrétise la vente dans 36% des cas ; sous 48h, ce taux tombe à 8%.

Nous ne sommes pas encore à l'ère où le commerce électronique remplace le commerce traditionnel ; on en est quand même loin.
Le commerce électronique doit être en réalité considérer comme un nouveau circuit de distribution (avec son propre moyen de communiquer, de promouvoir, …).

 
Commerce électronique et commerce traditionnel. Selon Forrester Research, le commerce en ligne BtoC représentera 7% de l'ensemble du commerce de détail en Europe en 2005 contre 0,1% en 1999.

 
Catégories de produits
2000
en milliards
de $
2005
en milliards
de $
% du total du commerce
traditionnel en 2005
Logiciels
0.3
1.5
39%
Matériel Informatique
0.6
7.6
36%
Musique
0.3
2.7
20%
Livres
0.6
4.6
15%
Vidéos
0.4
0.3
13%
Fleurs
0.4
1.7
12%
Billeterie
0.4
3.5
11%
Jouets
0.3
1.9
9%
Voyages
0.9
37.9
9%
Biens électroniques
0.5
3.8
9%
Articles de sport
0
0.7
8%
Vêtements
0.1
22.1
7%
Produits de beauté/Santé
0
4.4
7%
Equipement de la maison
0
10.7
6%
Automobile
0.2
9.2
5%
Articles de jardin
0
0.9
4%
Epicerie
0.1
43.7
4%
Source : Forrester Research - en milliards de dollars

Sur ce tableau, on remarque évidemment la domination du domaine informatique, des produits à achats répétés (musique, livres, vidéo), les loisirs et voyages (avec une valeur en très forte augmentation). Notons tout de même l'émergence des produits de beauté et santé, ainsi que l'équipement de la maison (grâce entre autres aux comparateurs de prix type bravonestor, …). L'automobile va également devenir un marché important en terme de valeur.
Le bas de tableau souligne un élément très important : l'épicerie.
La plupart d'entre nous connaissons Houra.fr (grâce entre autres aux 25 millions dépensés en communication) ; on a tous vu les frigos du futur où l'on peut commander les produits sur le terminal installé sur la porte ou bien en passant des codes barres devant un lecteur (le frigo, du moins le terminal s'occupant d'envoyer ces informations à votre fournisseur habituel).
 
44 milliards de dollars prévus pour 2005 sur le seul marché de l'épicerie, c'est un marché important pour plusieurs raisons :

- La ménagère d'autrefois est devenue employée et a de moins en moins le temps d'aller faire ses courses (à part bien sûr les courageuses suicidaires du samedi après midi J).
- Les enseignes ne peuvent plus ouvrir de très grandes surfaces, alors pourquoi ne pas concentrer ses efforts sur un méga hypermarché en ligne, où les actions promotionnelles touchent vraiment tous les visiteurs, …

Ce nouveau moyen de distribution n'est donc pas négligeable, il apparaît très clair qu'il faut le prendre en compte aujourd'hui pour y être placer demain.
Cependant pour bien intégrer le B2C, il faut faire attention à certains points clés

AU NIVEAU DU CONSOMMATEUR

La Sécurité

1 internautes sur 2 est méfiants du site marchand concernant le paiement. Ils ne veulent pas de la sécurité mais de la confiance.

Qu'est ce qui rassure :
Aide par téléphone disponible en permanence 24%
Notoriété du site 70%
Le choix du mode paiement (SSL, contre remboursement,
téléphone, …)
60%
Magasins physiques 57%
Assurance en cas d'utilisation frauduleuse de la carte 55%
Numéro de client qui évite de donner son numéro à chaque fois 34%
Une banque qui prend à sa charge toute la partie paiement 34%
Infos sur la sécurité du paiement 32%
Clarté et simplicité du processus d'achat 30%
Impression générale de sérieux et professionnalisme 19%

 
LA PUB

Pub on-line ou off line
Un client qui découvre un site le visite 3 ou 4 fois en moyenne avant d'acheter en ligne. 1 ou 2 visites suffisent si le site s'est déjà fait connaître grâce aux médias traditionnels.
Opter pour une publicité off line et spécialisé et/ou on line sur des sites spécialisés, les portails et autres moteurs de recherche.

Taux de clic en campagne on-line :
- 1,2% sur les moteurs de recherche
- 3,1 pour les sites ciblés.
- 80% des pubs on line ont été fructueuses. Mais les annonceurs sont de moins en moins satisfaits, car de moins en moins cliqué.
Notons aussi la formule d'Échange gratuit de bannière sur e-pub.com.

Jeu de l'affiliation :
Un site marchand avec un site de contenu. 40% du business se fera par ce système d'ici 1 à 2 ans, comme c'est déjà le cas aux USA.

Répartition des acteurs web en média
Presse : 44%
TV : 27%
Radio : 17%
Affichage: 11%
Cinéma: 1%

Comment l'internautes prend connaissance d'un site.
Pour les particuliers :
Bouche à oreille : 100%
Liens : 83%
Pub : 67%
Articles de magazines : 61%
Articles de journaux : 50%
Conférences : 17%

Pour les professionnels
Articles de magazines : 94%
Liens : 88%
Pub : 76%
Bouche à oreille : 71%
Articles de journaux : 54%
Conférences : 47%

Cliquez pour lire la 2ème partie >>

,

La lecture de cet article sera complétée par :

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net