Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
  Les pièges à éviter dans le financement d'un site de taille moyenne (1ère partie)
Dossier de la semaine du 14 au 20 août 2000 par Pierre Lamon

ous avez créé un site et vous souhaitez en tirer quelques revenus ? Bienvenue dans la galère.com ! Vous trouverez ci-dessous tout ce que l'on ne vous dit jamais sur les possibilités de "rentabiliser" votre site, et surtout sur les possibilités nombreuses de ne rien gagner du tout…

Les différents moyens de rentabiliser un site sont biens connus : les bannières de publicité prises en charge par des régies ou vendues directement par vous, les affiliations avec des sites marchands, recruter des filleuls pour les services de surf rémunéré (Alladvantage, mediabarre, winbe…). Mais attention, vous allez vite déchanter : les différents services pour lesquels vous ferez de la publicité seront beaucoup plus gagnants que vous, et vous ne gagnerez dans 99,9 % des cas que quelques misérables centimes par jour. Pourquoi, et comment améliorer cette rentabilité ? Cet article présente quelques-uns des pièges cachés et parfois rédhibitoires des régies publicitaires, de la vente d'espaces publicitaires en direct, des affiliations aux sites marchands, et du recrutement pour le surf rémunéré. Par ailleurs, 9 conseils vitaux pour la rentabilité de votre site concluent cette étude.

1er mode de rentabilisation : les régies publicitaires.

        Il existe deux grands modes de rémunération pour les régies : la rémunération au clic et la rémunération à l'affichage.
        ==> Rémunération au clic.

Définition : Par rémunération au clic, on entend le paiement par l'annonceur d'une certaine somme (de quelques francs à quelques dizaines de centimes) lorsqu'un visiteur du site clique sur la bannière de publicité.

Les régies à pratiquer ce mode de rémunération sont nombreuses : comclick, click-fr, declicnet…

Où est le piège ? Les bannières conçues par les sponsors ne sont pas faites pour être cliquées mais pour faire retenir la marque, le concept, le service proposé et le nom du site à l'internaute visiteur qui y reviendra ensuite par son propre moyen. Résultat : le taux de clic est extrèmement faible (parfois un clic pour 10 000 affichages). Autrement dit, vous faites de la publicité quasiment gratuitement pour ces annonceurs.

        ==> Rémunération à l'affichage.

Définition : Par rémunération à l'affichage, il faut entendre le paiement d'une certaine somme (en général de quelques centimes) à chaque fois d'une publicité est affichée sur votre site.

Les régies à pratiquer ce style de rémunération sont nombreuses, mais généralement peu connues des webmestres : futurpub, Agence I, Doubleclick, Hi-média….

Où est le piège ? Pour être accepté par ce type de régies, vous devez réaliser un nombre important de PAP (Pages avec publicités) mensuel. En dessous de 100 000 PAP par mois, point de salut. La régie Futurpub, quant à elle, accepte des sites en dessous de ce seuil, mais manque de sponsors, ce qui revient à peu près au même (elle ne rémunère pour l'instant que les deux premières publicités vues par visiteur). Ici comme ailleurs, la loi de l'offre et de la demande s'applique : les annonceurs préfèrent associer leur image à de gros sites, et les régies préfèrent vendre la publicité par gros paquets, pour réduire les coûts.

2ème mode de rentabilisation : Vendre soi-même ses espaces publicitaires.

Vous avez la possibilité de vendre vous-même vos espaces publicitaires. Si l'idée est séduisante, vous aurez à résoudre des problèmes techniques (mettre en place un système d'affichage avec statistiques) et commerciaux (à qui allez vous vendre ces espaces ?).

Si vous ne savez comment installer un système d'affichage automatique des bannières avec statistiques, certains services gratuits (ou presque) s'en chargent pour vous, moyennant la récupération de 5 à 20 % de vos espaces publicitaires. C'est le cas par exemple de mapub ou de clicserveur.

Mais le problème principal reste l'aspect commercial : il vous sera très difficile de vendre vos espaces, même à bas prix. Les sites d'enchères proposent généralement une catégorie de vente d'espaces publicitaires, mais les acheteurs restent rarissimes.

3ème mode de rentabilisation : les affiliations.

Définition : Par affiliation, il faut entendre l'accord direct entre un site marchand (l'annonceur) et un site "affilié" (souvent appelé éditeur : c'est le site du webmestre). Les styles d'affiliations se sont multipliés ces derniers temps : outre les deux grands classiques (au clic et à l'affichage), il existe l'affiliation au pourcentage de chiffre d'affaire réalisé.

        ==> Rémunération au clic ou à l'affichage.

Nous retrouvons ici les mêmes pièges que pour les rémunérations au clic ou à l'affichage par les régies publicitaires : taux de clic très faible, nécessité d'atteindre la taille critique… A noter que les affiliations rémunérées à l'affichage sont extrêment rares.

        ==> Rémunération au chiffre d'affaire.

Définition : Le site affilié touche un pourcentage de la vente réalisée à partir d'un clic sur son site.

On ne compte plus les sites marchands à pratiquer l'affiliation au CA. Et pour cause, c'est très rentable… pour l'annonceur !

Où est le piège ? Imaginez une publicité sur une chaîne de télévision où la chaîne ne serait payée que si le client-cible partait immédiatement acheter le produit vanté dans la publicité, se décidait du tac-au-tac sans prendre une minute de réflexion… C'est le principe de l'affiliation : le client clique sur le lien dans votre site, et doit acheter immédiatement. Toutefois, il faut noter que des systèmes de tracking sont parfois mis en place : vous êtes payé même si le client revient et achète quelques temps plus tard. Mais dites vous que des sites comme Altavista, Yahoo ou autres "grands" ne touchent que quelques centaines de francs (quelques milliers dans le meilleur des cas) par mois grâce à ce système. N'espèrez donc pas gagner beaucoup plus d'argent avec ce système qu'avec les autres…

4ème mode de rentabilisation : Recrutement pour le surf rémunéré.

Ce moyen de gagner de l'argent a récemment envahi internet. On ne compte plus les sites qui recensent les "fabuleux" services du surf rémunéré. Ils vous promettent de gagner des milions, "preuves" à l'appui.

Où est le piège ? Comme dans tous les systèmes proches des chaînes d'argent, le blocage vient de la saturation. Ne croyez pas que vous allez recruter des centaines de filleuls : toutes les personnes potentiellement intéressées sont déjà inscrites ! Quant aux "petits nouveaux", ils sont peu nombreux pour beaucoup de parrains très actifs et mieux organisés que vous.

Lire la suite >>

Pierre LAMON
Webmaster du site etplouf.com , annuaire de services gratuits
81 rue Bigot de Préameneu
35 000 Rennes
Tél : 02 23 30 89 86

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net