Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
  Evaluer les ressources nécessaires au succès de votre site 
Dossier de la semaine du 11 au 17 octobre 1999 par Jean Lançon

i l'Histoire nous a souvent démontré que l'on n'a rien sans rien, Internet se charge régulièrement de nous rappeler à l'ordre et de nous le prouver aussi. Et au travers de quelques cas concrets, nous démontre également que l'une des pires erreurs que vous puissiez commettre serait de sous-évaluer les ressources techniques dont vous avez besoin pour assurer le bon fonctionnement de votre site.

La bande passante

Vous viendrait-il à l'idée de rouler à 200 km/h avec votre voiture dans une impasse ? Bien sûr que non. Sur Internet, ce n'est pas différent. Si la bande passante de votre hébergeur est sous-dimensionnée, et pour peu que votre site commence à fidéliser ses visiteurs, le système risque fort de montrer très vite ses limites. Effet en cascade en pareils cas, vous ralentissez non seulement tous les sites branchés sur les mêmes raccordements, mais aussi votre propre site ! Et de plus, si votre hébergeur ne propose pas de solution "trafic illimité", vous risquez de vous retrouver avec la mauvaise surprise d'une facture bien salée.

Solutions proposées :

  • Ne publiez jamais un site sans avoir réduit la taille de vos fichiers au strict minimum (pages HTML optimisées, images compressées au meilleur rapport qualité-poids). De nombreux éditeurs HTML, notamment, ont en effet la fâcheuse hâbitude d'alourdir les pages : rajout d'espaces avant les balises, insertion automatique de tags inutiles, etc. Vous pouvez conserver certains de ces éléments (notamment les espaces, bien pratiques pour mieux visualiser les niveaux d'arborescence des tags), mais une fois votre site achevé, supprimez-les. Idem pour les retours chariots : bon nombre d'éditeurs en génèrent un à chaque tag. Ce n'est vraiment pas indispensable de les garder !
  • Comparez également le poids d'une image au format JPEG avec l'équivalent en GIF. Pour ce dernier format, comparez le résultat en 256 couleurs et en 16 couleurs. Egalement, pensez qu'en attribuant à l'image une couleur d'avant-plan (généralement la plus utilisée) et une couleur d'arrière-plan (la seconde la plus utilisée), ainsi qu'une troisième valeur pour la couleur de transparence s'il y a lieu, vous gagnerez beaucoup en poids d'image.
  • Solution la plus radicale, choisissez bien votre hébergeur ! Certains revendiquent de plus de 100.000 sites hébergés... sur une bande passante proportionnellement ridicule, laissant une bande passante d'à peine plus de 1 Kbps disponible en moyenne pour chacun. D'autres, et pas forcément les plus gros, privilégient les ressources et n'hésitent pas à surdimensionner celles-ci pour anticiper sur les besoins à venir. De loin, et à moins d'espérer que votre site ne soit presque pas visité (!), c'est ce second type d'hébergeur que vous devriez choisir.

Les CGI et les bases de données

En septembre 1998, le plus gros sex-shop en ligne de France (Boutik7, pour ne pas le nommer) s'est retrouvé inopérant. Le trafic sur le site était tel que le script CGI destiné à gérer les caddies virtuels monopolisait le processeur de la machine. L'hébergeur a donc désactivé le script, et la boutique a dû déménager vers une infrastructure plus adaptée.

Quelques semaines plus tard, c'est le tour d'Aujourdhui.com. Même problème : le succès est énorme, et la machine est mise à mal par les scripts qui gèrent l'affichage des messages publicitaires. Scénario identique : script désactivé par l'hébergeur, obligation de recourir à une montée en puissance.

Un an plus tard, début septembre 1999, ASP-FR vient tout juste d'ouvrir. Portail ASP en français, le site connaît un succès immédiat. Tellement immédiat que la base Access sur laquelle il repose crie "pitié" plusieurs fois dans la journée, et ce dès le premier jour d'ouverture ! En quelques heures, le webmaster et hébergeur fait migrer ASP-FR vers SQL Server afin d'atteindre un niveau de puissance suffisant. L'équipe ASP-FR s'était simplement laissé prendre de vitesse par un succès beaucoup plus immédiat qu'elle n'aurait pu le supposer.

Solutions proposées :

  • Il suffit d'observer les technologies employées par les sites à fort trafic. Des sites à succès comme PageFrance, Hit-Parade, Aucland ou Jeuxvideo.com utilisent des machines dédiées, parfois même plusieurs machines pour un seul site. Dès que le trafic de votre site commence à monter, songez de suite à oublier votre super formule d'hébergement US à 12.95 $ par mois.
  • Limitez, autant que faire se peut, les accès aux scripts CGI. Ceux-ci sont généralement assez "invasifs", et bon nombre de serveurs n'en supportent qu'un usage modéré. N'oubliez jamais que, contrairement à une image par exemple, un script CGI ne se place pas dans le cache de votre navigateur. Il est donc rappelé à chaque chargement d'une page où il se trouve.
  • En ce qui concerne les bases de données, soit vous recourez d'office à des solutions solides (SQL Server, Oracle, etc.), soit vous truchez pour limiter au mieux les accès (lecture et/ou écriture) à vos bases. Un formulaire en ASP sur plusieurs pages, par exemple, pourra aisément être traité à l'aide des variables de sessions.
  • En tout état de cause, prenez bien conscience qu'un hébergement partagé (c'est-à-dire quand votre site cohabite avec d'autres sur une seule et même machine) ne sera adapté qu'à une phase de démarrage. Pensez-donc "évolutif" lorsque vous concevez et administrez un nouveau site.

On n'insistera jamais assez sur les fâcheuses conséquences provoquées par une sous-évaluation des ressources. Un site lent invite le visiteur à partir et à ne jamais revenir. Un script de bannières publicitaires désactivé peut très vite se traduire par une perte de milliers de francs. Idem pour une boutique en ligne... Comme dans le "monde réel", les petites économies sur Internet coûtent souvent très cher.

Jean Lançon,
http://www.mjpresse.com

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net