Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
  Serveurs web : un retour aux sources ?
Dossier de la semaine du 8 au 14 mai 2000 par Jean Lançon

  l'heure d'un tournant essentiel du procès Microsoft, semble se dessiner un retour à des "valeurs enracinées", à savoir Unix et ses clones. Pas tellement au niveau de l'utilisateur final qui, malgré une percée significative de Linux, restent Windowsiens de façon largement majoritaire. En revanche, côté serveurs, un bon vieil Unix semble garder sa cote de popularité sans évolution majeure, tandis que le feu d'artifice évévementiel annoncé pour Windows 2000 Server semble prendre des allures de pétard mouillé. Alors, quelle plate-forme en définitive ?

Difficile de prédire ce qu'il en sera dans quelques années, même s'il y a fort à parier que les deux plates-formes vedettes (école Unix / école Microsoft) cohabiteront dans des proportions sensiblement voisines. Ce ne sera pas forcément une question de qualité en soi, mais plutôt d'applications et d'ergonomie.

La société Cobalt Networks a tout récemment acheté ChiliSoft, qui a développé un noyau ASP destiné à fonctionner sur des plates-formes non-Microsoft. Si les premières versions étaient d'un fonctionnement très approximatif, la version courante, bien que pas encore parfaite, permet de répondre à de très nombreux besoins ASP sans se laisser entraîner dans la spirale des licences d'utilisation de licences d'utilisation de licences comme Microsoft a su les inventer. Reste encore cependant un point délicat, celui des composants. En effet, de nombreuses sociétés ont développé des produits tels ASPMail (envoi de mail via ASP), Sa FileUp (upload de fichiers), qui à l'heure actuelle ne trouvent pas encore de correspondance dans le monde Unix. L'utilisation d'ASP sous Unix reste donc à ce jour limitée à l'interfaçage d'un site avec des bases de données, à la gestion des objets de session et à celle des cookies, pour l'essentiel.

Signalons que désormais, les deux middlewares "actifs" les plus en vue, à savoir ASP et PHP, se retrouvent désormais dans une situation de quasi-équité, puisque l'un et l'autre fonctionnent indifféremment sur les deux plates-formes. Schématiquement, l'on peut également considérer qu'ils luttent à armes égales dans la bataille de la compatibilité avec les différents formats de SGBD, puisque la plupart des standards existants peuvent être interprétés par les deux langages. Sauf que des formats comme Access ou SQL Server nécessiteront de reposer sur une plate-forme Microsoft. Appeler une base SQL Server avec PHP sur Unix, par exemple, exigera donc la présence d'un second serveur qui supportera la base SQL Server.

Entre Access et SQL Server se situe MySQL, plus puissant que le premier mais moins que le second s'il doit stocker un volume très élevé de données. Mais MySQL sait "parler" aussi bien Unix que Windows. En revanche, il est gratuit pour le premier, et payant pour le second.

Côté CGI, Perl est uniformément reconnu sur les deux plates-formes, tout dépendant en fait du serveur Web proprement dit. Mais tous les serveurs Web professionnels savent prendre en compte le langage Perl. Toutefois, notons que de nombreux scripts Perl sur le marché fonctionnent sous Unix mais pas sous NT.

A l'usage, il est facile de démontrer qu'un serveur sous Unix revient moins cher, à l'exploitation, qu'un serveur sous NT. En effet, dans le monde Unix, sauf cas particuliers, il n'y a quasiment que le hardware à payer. Les OS, qu'il s'agisse de Linux ou de Free BSD, sont gratuits, et incluent en standard le serveur Web le plus réputé : Apache. Les langages comme Perl ou PHP sont également gratuits, ainsi que les SGBD comme MySQL, mSQL ou PostgreSQL. Certes la mjorité de ces produits sont aussi utilisables sous NT Server ou Windows 2000 Server, mais la licence de l'OS vous reviendra à environ 6.000 FF HT, ASP inclus en standard. ASP sous Unix (version ChiliSoft) vous reviendra de 3.500 à 8.000 FF HT selon votre système et les options retenues.

Si votre station de travail est sous Windows, et que plus particulièrement vous construisez vos bases de données avec Access, Windows NT ou Windows 2000 seront très probablement plus adaptés à vos besoins, en ce sens où Access 2000 permet d'exporter en toute simplicité les données vers une base SQL Server distante, et même de mettre cette dernière à jour en direct grâce à l'option Lier les tables d'Access 2000.

Si vous envisagez en revanche d'alimenter votre base de données via une interface Web, votre décision dépendra alors de votre budget et de vos impératifs techniques. Si Windows NT Server a fait d'énormes progrès en matière de stabilité et à grands renforts de Service packs, l'on reste de loin des performances exceptionnelles d'un système Unix qui, à niveau de configuration égale, se contentera de ralentir en cas de très forte charge, mais ne plantera pas nécessairement. En revanche, et à moins d'acquérir un Cobalt RAQ dont l'interface 100% Web "prend l'administrateur par la main", vous aurez sans doute plus de chances de démêler un problème sous NT Server grâce à son interface assez "user-friendly", que sous un Unix où il vous sera nécessaire de "mettre les mains dans le cambouis", et pour lequel des connaissances Unix assez élaborées seront nécessaires pour administrer votre système en toute sécurité.

Notons enfin qu'un challenger sérieux apparaît à l'horizon, à savoir Mac OS X Server, dont la prochaine mouture réserve semble-t-il de bien agréables surprises à qui voudra s'y pencher. Le principe de cet OS étant la combinaison d'un environnement Unix / Apache et d'un middleware, WebObjects, le tout administrable par le biais d'une interface "à la Macintosh".

Enfin, n'oubliez pas de considérer les offres de Cobalt, IBM et Dell : des serveurs en rack 1", complets, administrables par une interface Web, livrés avec tout le package logiciel à une exploitation productive de vos sites.

Jean Lançon,
http://www.jeanlancon.com

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net