Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
 Créer le site qui gagne… (1ère partie) 
Dossier de la semaine du 22 au 28 juillet 1998 par Philippe Monteiro da Rocha

réparer un site, ce n'est pas s'initier à la programmation HTML, c'est comprendre le fonctionnement du web et étudier le comportement des internautes.

D'après des sources autorisées comme Francité, il y a sans doute au moins une centaine de milliers de sites Internet sur le web francophone… Et en prétendant qu'un petit millier d'entre eux concentrent plus de 99% des intentions de visites des internautes francophones, on est déjà large. Croyez le ou non…

Alors comment faire sa place au soleil et rejoindre ce petit millier de sites élus qui font les beaux jours de la francophonie en ligne ? La trilogie "promotion-marketing-maintenance" si c'est un bon départ, ne doit pas être une fin en soi. Un succès dans le cyber-espace ne s'arrête certainement pas à un bon positionnement chez Yahoo et cinq bandeaux échangés…

Réussir sur internet, on va le voir, c'est avant tout atteindre ses objectifs. Qu'ils soient purement commerciaux ou traduits en terme de traffic, ce sont les buts que vous fixez au départ qui détermineront si votre site remplit ou non la mission que vous lui avez confiée. Si Orangina, qui propose son e-zine Move, souhaite essentiellement travailler son image, Fromages.com préfèrerait sans aucun doute vendre du Camembert !

Cyber-us et coutumes virtuelles
Les plus sérieux analystes américains du marché virtuel avaient l'an passé déterminés cinq catégories de sites internet. Mais, ça va si vite dans le cyber-espace qu'on peut, un an après, trouver au moins neuf groupes de sites bien distincts:

Et encore, soyons persuadés qu'en poussant un peu plus loin la réflexion, on pourrait trouver encore six ou sept catégories supplémentaires. En outre, si le nouveau venu sur Internet n'a de cesse de naviguer sur la toile, enthousiasmé qu'il est par les sources illimitées d'information qu'il découvre à chaque clic de souris, on établit que "l'internaute confirmé" - un an de service ! - ne visite plus régulièrement qu'une douzaine de sites en tout et pour tout.

Vous ne me croyez pas ? Comptez de mémoire les sites que vous avez consultés plus d'une fois depuis un mois. Si vous arrivez à vingt, adressez-moi un email, je serais fier d'annoncer dans cette colonne que l'exception existe.

L'expérience prouve qu'on ne revient jamais, ou rarement, sur un site non mis-à-jour, mal maintenu ou ne présentant ni informations pertinentes, ni services probants (gratuits ou payants). Or, ne manquerez-vous pas de remarquer, au moins 90% des sites sur Internet sont purement promotionnels. De grosses brochures en couleurs flottant sans cap prédéfini dans le cyber-espace… Ils existent, sont inutiles pour la communauté en ligne et sont donc abandonnés à leur triste sort.

L'objectif avant le site, pas l'inverse
L'erreur de base lorsqu'on développe un site, c'est de le faire pour "être sur internet" ou bien parce que “la concurrence a déjà lancé son site…" Prendriez-vous le risque de faire un discours devant une assemblée sans aucune préparation et sans rien avoir à dire de consistant, simplement parce que votre plus dangereux concurrent est sur la tribune ? Le web, ça peut-être une tribune en or, c'est vrai, mais c'est souvent un abîme pour les orateurs sans discours.

Un site doit donc avoir une fonction claire dans votre organisation. Une vocation professionnelle ! L'absence d'objectif est la raison la plus fréquente des échecs sur internet. Pour une raison simple à expliciter, d'ailleurs; Pas de buts, ça signifie pas de public. Facile à comprendre.

Et de la même façon qu'on ne prépare pas, à la télévision, une émission pour la tranche d'âge 5-7 ans comme un débat politique en direct, on ne développe pas sur Internet un site destiné au public senior comme un site censé attirer les graphistes mordus de 3D.
C'est certes le même medium mais certainement pas le même message. Et si Marshall McLuhan avait raison ?

Ca signifie bien une chose en tout cas, c'est que les objectifs professionnels de votre site et le public auquel vous souhaitez vous adresser vont directement influencer le mode de développement de votre site. Proposez un effet graphique flash macromedia qui exige un plug-ins et 60 secondes de téléchargement à un public senior serait une pure idiotie. De la même façon, présenter une page graphiquement pauvre et sans technologie avancée à une audience hi-tech serait une abérration.

30 secondes pour convaincre
Trop souvent, les développeurs HTML (le langage en vigueur sur le web) ont tendance à travailler pour eux-mêmes ou pire, pour impressionner leurs confrères au mépris de ce qui ferait correspondre un site à la cible recherchée.

Lorsqu'on s'apprête à recruter un nouveau développeur pour SAM, la première chose que nous cherchons à savoir n'est pas l'avancement de ses connaissances techniques en Javascript, perl ou ActiveX mais plutôt quel site il aurait été le plus fier de développer: celui-ci ou celui-là… Et vous ?

Cela revient-il à dire qu'un site pour les seniors doit être tristement sobre (ou sobrement triste) ? Pas du tout, le visuel est primordial sur Internet, et cela, quelque soit la cible. Mais il doit être simple d'accès, rapide en téléchargement et surtout aisément compréhensible et navigable.

En combien de temps, un nouveau venu sur un site internet décide-t-il s'il poursuivra sa visite ou non ? En 30 secondes, montre en main. Si le code HTML de votre page avoisine les 40 Kilobytes et vos logos et autres éléments visuels vont chercher dans les 60 Kb (on ne compte pas des applets java à charger), oubliez l'internet et faites de l'intranet.

Attirer plus d'un visiteur par jour prèt à télécharger 100 Kb pour un site qu'il ne connait pas tiendrait du miracle absolu (ou de l'heureuse coincidence) . Les seules exceptions connues à cette règle absolue étant les sites à caractère pornographique à l'égard desquels le public masculin semble curieusement montrer une infinie patience… Allez comprendre pourquoi ?

Vous pouvez lire la suite de cet article.

Philippe Monteiro da Rocha

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net