Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
Success-story : la fabuleuse ascension de Cobalt Networks
Dossier Hors-Série de Février / Mars 2001 par Jean Lançon

ondée en 1996, Cobalt Networks fut la première société à créer des serveurs rackables compacts totalement dédiés à l'exploitation de sites Internet. Son produit phare, le CobaltRaq, en est actuellement à sa quatrième génération, et son succès commercial est tel que la société a été rachetée il y a de cela quelques mois par Sun Microsystems (constructeur hautement réputé, spécialisé dans les stations de travail et les gros serveurs d'entreprise).

Le concept est simple : installer dans un rack 19 pouces 1 U, un serveur complet, comprenant hardware et logiciels, et totalement administrable à l'aide d'un simple navigateur Internet (avec, bien sûr, les sécurités qui s'imposent). Basé sur une architecture RISC, le CobaltRaq sait faire cohabiter dans son petit espace un pool de 200 sites distincts, avec pour chacun autant de noms de domaines que souhaités, mais aussi les e-mails, les mailing-listes, les CGI, les langages (PHP et/ou ASP) et les bases de données. Rien de moins ! Le système d'exploitation, spécifiquement adapté aux serveurs Cobalt, est développé sur la base d'un noyau Linux 2.2, lui assurant une parfaite compatibilité avec les autres versions de ce système. Le serveur web fourni est un Apache (le serveur web le plus répandu au monde).

Si l'idée de base était de permettre à un plus grand nombre de webmasters de gagner leur indépendance sans pour autant être des administrateurs réseau expérimentés, les faits ont démontré que de nombreux informaticiens férus ont, eux aussi, succombé aux charmes du CobaltRaq, tant leur gestion est simple et rend ainsi leur travail plus productif.

L'essentiel de la distribution des serveurs Cobalt se fait par l'intermédiaire d'hébergeurs agréés. C'est le cas par exemple de la société Amen.fr, partenaire " Cobalt True Blue Sapphire ".

Administrer un serveur Cobalt est simple, tout en étant sûr : cela permet à l'hébergeur qui vous le loue de vous laisser organiser votre espace comme vous le souhaitez, sans risque de commettre des erreurs qui nécessiteraient son intervention. Le point fort de ce principe, comme nous l'avons déjà évoqué, réside dans le fait que toute l'administration de la machine et des serveurs virtuels qu'elle abrite, se fait à l'aide de votre navigateur (Internet Explorer ou Netscape). Vous vous retrouvez donc aux commandes d'une machine Unix très performante, sans jamais avoir à taper une seule ligne de commande, et, en vérité, sans même rien connaître à ce système d'exploitation.

Des menus hiérarchiques clairs vous guident dans toutes vos étapes : création d'utilisateurs, adresses e-mail, gestion des droits sur les répertoires et les fichiers, autorisation ou interdiction de certaines fonctionnalités et ce site par site (SSL, CGI, etc.), restriction de la bande passante et/ou de l'espace disque si vous sous-hébergez des clients, gestion simplissime des DNS, alias de domaines, etc. Bien qu'il soit possible d'allouer une adresse IP spécifique à chaque site hébergé sur une machine Cobalt, les possibilités d'administration sont si complètes que dans la pratique, la plupart des hébergeurs n'utilisent qu'une adresse IP pour l'ensemble du serveur.

Chaque serveur Cobalt possède d'origine son système de sauvegarde intégré, et ce à deux niveaux distincts. D'une part au niveau software, l'ensemble des fichiers de données et de configuration étant compressés (backup) en vue d'une éventuelle réutilisation ultérieure (restore). D'autre part au niveau hardware, puisque la série R du CobaltRaq 4 dispose d'emblée de deux disques identiques, gérés par un contrôleur RAID.

Le système Cobalt, s'il présente toutes les fonctionnalités dont on peut avoir besoin même si l'on est un utilisateur exigeant, reste ouvert. Cela signifie qu'il reste possible d'y adjoindre des modules pour le faire évoluer, les seules contraintes étant que ces modules soient compatibles Linux et Apache. Vous pouvez donc ajouter des langages autres comme par exemple ColdFusion, des applications tierces (Real Audio, Real Video, etc.), ou même changer de serveur de mail si le standard Sendmail ne vous convient pas (ce qui serait toutefois étonnant). Attention cependant : un certain niveau de compétences pourra, dans ce cas, être requis, afin d'administrer ces applications.

Arrivée de nulle part ou presque, plus exactement inconnue il y a encore 5 ans, Cobalt Networks s'est imposée comme un acteur majeur sur le marché des " server appliances ", innovant avec ce contexte du serveur clés en mains. Un peu du " prêt-à-héberger ", en quelque sorte. Son succès est donc dû à la qualité intrinsèque des solutions proposées, alors que les acteurs quasi-institutionnels de l'informatique professionnelle n'auraient jamais dû être " inquiétés " par un nouveau venu.

La réussite de Cobalt Networks est donc un exemple à saluer bien bas, témoin de la possibilité de réaliser quelque chose de grand si l'ambition et les idées sont présentes.

De très nombreux médias (informatiques et autres) ont décerné des distinctions aux produits Cobalt, venant ainsi renforcer leur notoriété : PC Expert, European Sources and News, PC World, PC Magazine, Network Computing, Monitor, Information Week, Network Week, etc.

Signalons par ailleurs que Sun Microsystems a annoncé le 12 février dernier une donation de 20 CobaltQube aux écoles luthériennes américaines, afin de favoriser l'accès à l'Internet pour les étudiants. Cela porte, en moins de trois ans, à plus de 100 unités, le nombre de machines offertes par Cobalt au monde de l'éducation.

Notons enfin que d'autres produits complètent la gamme Cobalt : le Qube, destiné aux réseaux locaux, et capable d'interconnecter des plates-formes de type différents (Windows, Unix, Macintosh, etc.). Le Cobalt Cache, serveur proxy performant. Enfin, le Velociraptor, firewall puissant et très simple à paramétrer.

L'alchimie entre la simplicité et la puissance n'est plus un mythe. Les solutions Cobalt le prouvent, pour la plus grande joie des webmasters et des hébergeurs.

Jean Lançon,
MJPRESSE

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net