Actualites | Forum |Archives
Le magazine des décideurs et webmasters qui gagnent !
Inscription | Livre d'or | Plan du site | 15 visiteurs actifs
   
A la Une
Actualité
Dossiers
Communiqués
Coin Technique
Agenda des salons
Emploi
Echange de liens

Archives
Sélection
Expérience qui parle
Internet quotidien
Tous les dossiers

Forum
Forum SAM-MAG

Guides
Check-list de la promotion des sites
Promouvoir et référencer les sites web

Contact
Nous contacter
Newsletter
La protection des données personnelles


 
XML, le format de données universel.
Dossier "SAM l'Informaticien" du 10/09 au 23/09 2001
par
Christian Jullien - Consultant Objets

près plus de 30 ans de bons et loyaux services, l'ASCII et ses différentes adaptations pour les caractères non américains (comme nos accents) n'a plus la cote. Il est incapable de gérer correctement les différents caractères nationaux sans s'encombrer des infâmes " code page " qui précisent la nature du texte. Plus grave, il n'offre aucun format standard permettant de structurer le document qu'il contient. Descendant du SGML (Structured Genaral Markup Language), XML (Extensible Markup Language) a tous les atouts pour lui succéder. Compatible UNICODE (jeu de caractères sur 16 ou 32 bits) et normalisé par le W3C, XML décrit un document en entourant ses différents éléments par des balises (tags) comme celles utilisées dans un document HTML. Contrairement à celui-ci, le nom de ces balises, leurs attributs et le niveau d'imbrication sont librement choisis par l'utilisateur. XML n'est donc pas un format de plus mais bien en langage permettant de décrire et manipuler le contenu des documents. A titre d'exemple, on pourra créer sa collection de disques compacts en choisissant les balises suivantes :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" ?>
<disc>

 <compact mono="yes">
  <style>classique</style>
  <author>Beethoven</author>
  <title>Symphonies No 9</title>
  <interpret>W. Furtwangler</interpret>
  <date>1951</date>
 </compact>

 <compact cdnumber="2">
  <style>classique</style>
  <author>Mahler</author>
  <title>Symphonie No 8</title>
  <interpret>S. Ozawa</interpret>
 </compact>

</disc>

Bien évidemment, une banque ou un super-marché utilisera un autre jeu de balises et une structure de document très différente. Accompagnant le document XML, la DTD (Document Type Definition) sert à décrire le format valide d'un document XML. Sorte de grammaire pour le document, elle indique les balises et les attributs légaux, l'ordre dans lesquels ils doivent apparaître, les valeurs par défaut des attributs, les parties optionnelles. La DTD permet de valider un document XML en vérifiant s'il se conforme à un format donné. Des programmes peuvent automatiquement accepter ou refuser des données XML si elles ne correspondent pas au format attendu. Cette description formelle est très utile pour pouvoir échanger des documents entre plusieurs programmes ou plusieurs organismes. On parle d'EDI (Echange de Documents Informatiques). Ainsi, de nombreux secteurs s'organisent pour définir le modèle de données XML et faciliter ainsi les échanges d'informations. Progressivement, la DTD est remplacée par une description appelée Xschema dont l'avantage principal est d'être elle-même dans un format XML. La structure d'un document ainsi formellement décrite, il est facile de créer des programmes qui lisent, filtrent et manipulent ces données. XSLT, autre recommandation du W3C, est un langage, bien sûr en en XML, qui permet de décrire les transformations qui vont être appliquées à un document XML. Il agit un peu à la manière d'une feuille de style. Si on reprend l'exemple des disques compacts, on pourra créer une première feuille de style XSLT qui affiche toutes les informations des disques en ajoutant automatiquement les balises HTML pour un affichage sur le WEB. Le même document initial, mais traité avec une autre feuille de style, générera un document simplifié à destination d'un lecteur MP3 portable. Enfin, grâce à des protocoles encapsulés par des champs XML (SOAP - Simple Object Application Protocol) il sait, à la manière de CORBA, distribuer les traitements en s'affranchissant des contraintes liées à un langage objet particulier.

Les enjeux du XML et de ses normes associées sont considérables. Il faut aujourd'hui maîtriser ces différents standards afin de définir un système d'information neutre et complet (sans perte d'information) qui permette tout à la fois, la persistance des données sur SGBD (conversion bidirectionnelle entre SQL et XML ou base de données native XML), leur extraction, leur adaptation aux différents terminaux (ordinateur, assistant personnel, WEB, téléphone…) et leur traitement distribué sur un réseau informatique. XML permet d'avoir un seul système d'information normalisé et adaptable aux périphériques d'aujourd'hui et de demain. XML sera l'ASCII du 3ième millénaire. Comme l'a déjà fait Microsoft avec Word et Excel dans la version d'Office XP, il va progressivement remplacer tous les autres formats propriétaires. Y passer n'est pas un choix, c'est un devoir.

Christian Jullien - Consultant Objets

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 
 
Google
 
Web www.sam-mag.com



 

Sponsors

Referenceur.com

Referenceur.com est spécialisé dans le référencement sur mesure et le positionnement de sites internet : positionnement garanti, achat de mots clés, maintenance...

ACORUS

Notre activité : dynamisez votre présence en ligne : référencement, campagne par achat de mot clé, communiqué de presse, solutions Marketing Internet

Copyright © ACORUS 2004. All Rights Reserved

Referenceur.com - Sam-Mag.com - ConferenceVirtuelle.com
E-Positionnement.com - Referencement-Sur-mesure - Referencer-Site-Web.com
Visibilite-Internationale.com - Referencement-Immobilier.net